A l’Atelier Soudé on est plutôt pratiques et pragmatiques. On répare, on soude, on décortique. C’est vrai, c’est déjà un beau pas en avant pour beaucoup de gens; le simple fait d’ouvrir sa machine peut provoquer plus d’effet que mille mots.

On cherche aussi à transmettre par du contenu pédagogique. Il arrive que l’on conceptualise pour faire des animations (Cart’electro) autour des thématiques des déchets électroniques, de l’obsolescence programmées des objets ou de l’extraction des minerais. Notre but c’est de sensibiliser le plus grand nombre à ces problématiques.

Or, la sensibilisation c’est faire appelle au sensible et il existe autant de sensibilités que de moyens de toucher. C’est pour cela que nous croyons beaucoup à la place des arts dans cette lutte. De par sa récente installation au Croiseur, l’Atelier Soudé met plus que jamais un pas dans le domaine culturel. Une place de choix pour soutenir différents projets concomitants. Mais ce n’est pas nouveau, en organisant le R festival 2, l’Atelier Soudé avait déjà programmé les pièces Le temps des machines et Le dehors de toute chose, laissant au théâtre une place nouvelle et importante.

C’est pourquoi on aimerai vous présenter des œuvres d’artistes ou de compagnies qui nous sont proches (tant géographiquement que dans les idées).

Oui désolé, c’est frustrant de parler de théâtre en ces temps où son accès est interdit 😀 . Mais on vous concocte déjà des surprises lors d’un éventuel retour à la normale.

Le temps des machines

Une jeune femme, Camille, conserve chez elle un grille-pain, unique rescapé d’un immense incendie qui a englouti toute sa vie passée. Chaque matin, les parfums que dégagent la petite boite de métal lui rappelle ses bons souvenirs.

Or un jour le grille-pain se grille lui même. Camille part alors à la recherche d’une solution dans un monde où les grille-pains ne se réparent pas…

le temps des machines
le temps des machines

On en parlait déjà en 2017, il faut dire qu’il s’agit d’un partenariat de longue date. Là où la compagnie La Joyeuse Lucie Holle représente le Temps des Machines dans la région lyonnaise, on est souvent pas bien loin. En partenariat avec E-graine, dans les MJC, les écoles, au R festival et à bien d’autres occasion; le spectacle était souvent précédé ou suivi d’un atelier ou d’une présentation de notre association.
Outre cela, le temps des machines est un véritable succès, il a été représenté (et sera) à de nombreuses autres endroits en France – au moins 100 représentations, si l’on en croit leur liste de dates !
Il faut dire que c’est un spectacle à la recette miracle. A la foi comique et poétique, il accompagne le spectateur dans les entrailles de l’absurdité du sujet. Une œuvre rodée comme une horloge, criante de vérités et engagée mais surtout (quand même il faut le redire) vraiment très drôle. On l’a vu de nombreuses fois mais on a hâte de pouvoir le revoir !

Petit Caillou

Tout part d’une œuvre de l’artiste Lyonnaise Lili Zaza (on vous encourage à aller voir toutes ses créations résolument engagées), Petit Caillou. C’est un poème accompagné d’une toile aux techniques multiples.
Petit caillou est lisible sur son site. Allez donc voir, c’est fou.

Elle est désormais adaptée en deux nouvelles œuvres : théâtrale et vidéographique.

Petit Caillou
Épopée géopolitique dans un de nos téléphones

Petit caillou, personnage éponyme, est l’incarnation d’un morceau de coltan, minerai nécessaire à la fabrication des appareils électroniques.

Des mines congolaises dont il est extrait, en passant par les entreprises américaines où est programmée l’obsolescence, des usines chinoises où les téléphones sont assemblés, aux magasins occidentaux où il est exposé à la folie consumériste du Black Friday, pour finalement être jeté dans les décharges électroniques du Ghana ; Petit Caillou nous fait vivre son parcours initiatique, à travers les aliénations du monde productiviste.

C’est la compagnie Peau Ethique qui interprète cette toute récente création, dont la metteuse en scène est Lili Zaza elle même.

On a eu la chance d’assister à une première représentation privée de la pièce entre partenaires. Certes, outre l’exclusivité d’un tel bonheur qu’est celui d’assister à une représentation théâtrale en ce moment, on a vraiment été séduits par cette création très prometteuse qui laisse entrevoir un large partenariat à venir.

Voici un spectacle encore plus poétique, à l’univers léché et soigné dont l’atmosphère légèrement sombre est fidèle à l’œuvre originale. Mais la part comique – ou plutôt clownesque – du spectacle n’est pas en reste non plus. On y observe un savant équilibre entre les genres, suscitant de vives émotions chez le spectateur.

Voilà encore un spectacle à ne pas rater. En fait, vous ne pourrez pas passer à côté car une programmation est déjà prévue au Croiseur. Stay tuned.

Petit Caillou qui vaut de l’or

Petit caillou qui vaut de l’or, c’est l’adaptation à l’écran de Petit Caillou. Ce court métrage d’animation a été réalisé par des étudiants de l’école Méliès comme projet de fin d’étude.
On ne peut pas vous en dire plus pour le moment car nous n’avons pas eu l’occasion de le visionner – mais on aime déjà. Mais, le court métrage a été sélectionné lors de plusieurs concours et festivals ces derniers mois.

il est notamment visible le 12 mars en ligne, lors du Festival du film Environnemental de Poitiers, alors foncez donc !

Et l’Atelier Soudé dans tout ça ?

On voyait la question venir ! Nous accompagnons ces créations et nous sommes friands de nouveaux partenariats potentiels, alors si vous avez un projet du style, quelque chose à nous montrer, faut pas hésiter à nous rencontrer, nous écrire, nous inviter.

L’idée de créer nos propres contenus nous titillent depuis des années. Et bien, avec le temps que nous avons eu ces derniers mois, on s’est un peu plus penchés sur la question. Après tout, pourquoi pas, on connait le sujet sur le bout des doigts !
En fait, on va vous l’avouer à demi-mots. Dans l’année, quelque chose sortira de l’imaginaire de l’Atelier Soudé.
En attendant, on reste créatifs et on vous laisse sur l’une de nos créations plastique à base de déchets électroniques.

Commentaires

  1. Avatar for Kinga Kinga says:

    Hâte de voir toutes ces pièces de théâtre, et le court métrage. Super initiatives! Si vous faites de l’art, je suis toujours partante :slight_smile:

Continuez la discussion sur notre forum forum.atelier-soude.fr

Participants